L’historique du choc psychologique . Partie 3.

4. Klimt

Table des matières

Introduction

Pourquoi n’ai-je pas pris en considération, presque à l’âge de 60 ans, l’influence incroyable de mes chocs psychologiques inconscients dans ma vie ?

Tu trouveras d’autres réponses ici en lisant mon Défi de 30 jours . Cliquez-ici.

En étudiant les chocs psychologiques et la Cohérence Cardiaque, j’ai enfin trouvé une autre réponse . Cette question n’est pas la seule qui se pose, bien sûr, mais la réponse que j’ai trouvée est intéressante car elle explique comment l’histoire de la prise en compte du choc psychologique révèle l’influence de notre société sur notre quête de connaissance de nous-mêmes.

Donc, dans la recherche de l’historique du choc psychologique et bien j’ai trouvé une réponse.

Les premières manifestations de l’étude du choc psychologique au 18ième siècle

En étudiant à travers ma formation sur les chocs psychologiques et la Cohérence Cardiaque, j’ai trouvé une réponse. Ce n’est pas la seule à ma question, bien sûr. Mais cette réponse est intéressante car l’histoire de la considération du choc psychologique explique aussi combien influence notre société sur la recherche de la connaissance de nous-mêmes.

Les influences sociétales sur la compréhension du choc psychologique.

Voici donc comment les expériences du choc psychologique depuis 200 ans peuvent nous aider à comprendre l’impact de celui-ci sur notre mental et sur notre corps. L’historique du choc psychologique explique ce dilemme.

L’évolution de la perception dans l’historique des chocs psychologiques depuis 1800.

En 1800 : A la fin du 18ème siècle, il y a eu des épidémies de symptômes de chocs psychologiques. Des maladies connues ont été causées par des événements traumatiques qui étaient caractérisés par des symptômes physiques.

Les maladies causées par les chocs psychologiques au 18ème siècle.

Le nom de ces maladies a été incorporé par des métaphores des manifestations physiques mêmes qui surgissaient grâce à l’impact du choc psychologique dans le corps.

Les métaphores des manifestations physiques des chocs psychologiques.

Il y a 150 ans, quand on reconnaissait comme Trouble des Symptômes Post-Traumatiques. On les confondait par les conditions cardiaques des soldats qui expérimentaient des symptômes d’anxiété et des flashbacks.

Il y avait une grande confusion entre les symptômes post-traumatiques et les conditions cardiaques des soldats.

Ces soldats expérimentaient aussi des atypiques maux de poitrine, des palpitations, des essoufflements ou manque de respiration et de la fatigue.

Le diagnostic « Le Cœur du Soldat » attribué aux soldats victimes de chocs psychologiques.

A ces soldats, on donnait le diagnostic intitulé « Le Cœur du Soldat ».

En attendant en Europe…

Un deuxième diagnostic émerge à la fin du 18ème siècle, en Europe et plus précisément en France. Un neurologue du nom de Jean Marie Charcot était en train d’étudier des inexplicables conditions de paralysie, contractions et des événements d’épilepsie.

Les recherches de Jean Marie Charcot.

Ces symptômes ont été appelés Hystérie, dont l’origine Grecque du mot Hystera signifie Uterus. Il attribuait l’influence de l’Uterus sur le corps des femmes.

Charcot a été le premier à reconnaître l’origine de ces symptômes en les soignant en public avec l’hypnose.

Qui a découvert la cause de ces symptômes?

Mais la cause psychologique de l’Hysterie a été plus tard dévoilée par les pupilles de Charcot qui sont Pierre Janet et Sigmund Freud.

Les découvertes de Pierre Janet et Sigmund Freud sur l’Hystérie.

Ils ont découvert que la racine de ces symptômes résidait dans les traumas psychologiques, y compris l’assaut sexuel, l’abus et les incestes. Ils ont trouvé que ces causes étaient prédominantes chez leurs patientes féminines.

Les symptômes traumatiques chez les soldats après la 1ère guerre mondiale.

Pour finir, quand les soldats retournèrent des fronts pendant la 1ère guerre mondiale, beaucoup commençaient à expérimenter des symptômes comme des tremblements dans le corps, une vision floue, du mutisme, de la fatigue chronique, de l’insensibilité.

Cliquez-ici pour voir une video courte sur les effets de la guerre. Accrochez-vous!

On a commencé à croire que la cause était l’exposition du corps aux bombardements de l’artillerie. Choc d’Obus et Fatigue de Combat sont les classements de ces symptômes.

Les classifications dans l’historique des symptômes traumatiques chez les soldats.

Très tôt, des médecins psychiatres militaires diagnostiquaient le Choc d’Obus chez les soldats qui n’avaient pas été exposés à aucun trauma physique.

Ils ont été obligés de reconnaitre que les symptômes pouvaient être aussi des symptômes psychologiques. Ces derniers étaient dus à de longues expositions dans les tranchées, au confinement dans les tranchées et à la peur de l’annihilation.

On commençait à parler des symptômes psychologiques chez les soldats exposés à des événements répétés de menace de vie.

Négligence dans PTSD

Toute la compréhension du trauma physique incluait tous ces diagnostics . Lors du diagnostic de post-traumatique (PTSD) , on a largement négligé la compréhension des changements physiologiques qui l’accompagne.

Le trouble de stress (PTSD) a été créé pour le Diagnostic et Manuel statistique dans les années 1980.

Depuis lors, le PTSD a été principalement un état de santé mentale défini par l’humeur, les troubles cognitifs et symptômes comportementaux. Il y a une compréhension incomplète des changements physiologiques qui l’accompagnent.

L’évolution de la définition du choc psychologique.

La définition du choc psychologique a définitivement changé ces dernières décennies.

On parle aujourd’hui d’accident du choc psychologique. Les conséquences sont les symptômes que manifestent la victime.

Les symptômes traumatiques suite à un accident menaçant la vie.

En effet, il faut savoir que l’exposition à un événement menaçant la vie est le premier critère pour un PTSD ou DSM-5 (Le DSM-5 est, en février 2015, la dernière et cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, et des troubles psychiatriques).

Aujourd’hui, on considère le choc psychologique comme la réponse intérieure à un événement.

Comment aider le client?

Alors, pour aider le client, nous ne regardons plus l’événement en soi mais la réponse intérieure de l’événement ou la série d’événements traumatisants.

Donc, le focus est sur la réponse intérieure dans l’aide aux chocs psychologiques.

Le rôle du thérapeute ou coach dans l’observation de la réponse intérieure du client.

En tant que thérapeute/coach/facilitateur, mon rôle sera de regarder la réponse intérieure de mon client à l’événement pour son épanouissement.

Bien sûr, quand je parle de réponse intérieure, cela signifie l’expérience du choc psychologique au niveau du corps, du cerveau et du système nerveux.

Surprise! Ce sera le sujet du prochain article avec la partie 4.

En conclusion.

L’évolution de la compréhension des chocs psychologiques au fil du temps a mis en lumière leur impact complexe sur notre mental et notre corps. Des découvertes importantes ont été faites sur les chocs psychologiques et leurs répercussions physiologiques. Malgré des avancées significatives, il reste encore à apprendre sur les mécanismes profonds des ceux-ci. La prise de conscience croissante de l’importance de la gestion des chocs psychologiques ouvre la voie à des approches thérapeutiques plus efficaces pour aider épanouissement de la personne et favoriser son bien-être global.

Merci d’avoir lu cet article.

S’il t’a plu, laisse un commentaire et partage-le avec tes amis, tes proches.

N’oublie pas de retirer le bonus et de t’inscrire sur le groupe Facebook. Clique-ici : https://www.facebook.com/groups/948961379681111/

Si tu as besoin d’une explication plus approfondie sur une situation de ta vie, n’hésite pas à me contacter à travers le module de contact. Clique-ici pour y accéder :https://beatrice-petitdemange.com/contact/

A bientôt.

Béatrice

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager. :)

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En t’inscrivant, tu pourras recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Tu peux te désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.
5 1 vote
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mark
Mark
6 mois il y a

Looking at our “inner response” to traumatic events (and I think anything for that matter), for healing is something you have identified so well. Thank you.

Patricia
6 mois il y a

Très intéressant. Ça permet de comprendre davantage ces traumatismes.

Jessica
Jessica
6 mois il y a

Très intéressant à lire ! Je savais que l’Hystérie avait tjrs été attribué aux femmes, mais je ne savais pas que ce cela signifiait « utérus ».

MANGIN
MANGIN
6 mois il y a

C’est incroyable quand on lit les traumas de la 1ʳᵉ guerre mondiale. Cela était passé sous silence. Si l’on est capable de se rendre malade à ne plus pouvoir marcher parce que l’on a vu, on doit donc être capable de faire l’inverse. Notre 1ᵉʳ médecin en qui on doit avoir confiance, c’est bien nous. Au moins, on est sûr de ne pas être acheté par Big Pharma

Debord
6 mois il y a

Merci pour ton article enrichissant sur la compréhension du traumatisme dans notre société.
C’est effectivement un terrain qui est encore étudié et nous permet de pouvoir modifier des chocs pour reprogrammer une sérénité possible.
J’ai beaucoup aimé.

Sciences Ludiques
6 mois il y a

Merci pour cet article très intéressant qui tombe à pic! En effet, je suis à la recherche d’information pour comprendre comment un traumas se met en place et comment s’en défaire!

Soraya Burgo Boufelliga
6 mois il y a

Si je comprends bien, un traumatisme de quel ordre qui doit est un événement qui se produit dans notre tête ou dans notre corps qu’on revit sans cesse suit à l’événement passé. Et pour casser cette boucle, il est important de mettre des mots là-dessus ?

Caroline & Mathieu
6 mois il y a

Article très interessant qui montre à quel point la société a longtemps cherché à saisir l’impact complexe des traumatismes sur l’esprit et le corps. Cela résonne particulièrement avec l’idée que l’influence de notre société guide notre quête de connaissance de nous-mêmes.
Merci Béatrice d’avoir partagé cette perspective enrichissante, qui mêle histoire médicale et introspection personnelle. Cela donne vraiment à réfléchir !

Beatrice Petitdemange

Beatrice Petitdemange

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En t'inscrivant, tu pourras recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Tu peux te désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.

À propos de moi

Je suis Française.

J’ai vécu 36 ans en Italie et il y a 3 ans j’ai tout quitté pour aller ……

Publications récentes

Rejoignez-nous

Retour en haut

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En vous inscrivant, vous pourrez recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Vous pouvez vous désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.