Comment s’épanouir sans Vide Existentiel ?

Guérir de la souffrance du Vide Existentiel et des Traumatismes

Table des matières

Introduction :

Comment s’épanouir sans Vide Existentiel ?

Je vais te parler du vide existentiel et de l’importante connexion avec l’épanouissement sans chocs psychologiques.


Dans cet article, tu vas comprendre ce qu’est le vide existentiel, quelles sont ses implications dans ta vie, c’est-à-dire comment il se manifeste physiquement, émotionnellement ou mentalement.

Ces manifestations peuvent être indésirables lorsque le vide existentiel demeure inconnu de l’individu ou est ignoré.

En effet, le vide existentiel qui en fait n’est pas un vide possède une dimension spirituelle à laquelle chacun de nous devrait aspirer.

Ensuite, tu comprendras d’où vient ce vide existentiel et sa relation avec les chocs spychologiques qui créent la souffrance de ce dernier.

Enfin, je te donnerai des clés pour alléger la souffrance de ce vide existentiel, en mettant l’accent sur les solutions efficaces pour soulager cette sensation.

Mais ce vide existentiel existe-t-il vraiment ?

Pourquoi le vide existentiel me touche-t-il autant ?

Il existe en moi une facette que tu ne connais pas.

 Je suis profondément spirituelle, cherchant à appréhender l’essence des choses, mon environnement et mes émotions.

 Il y a un peu plus d’un an, j’ai réalisé que l’immensité de l’univers suscitait en moi une forme d’appréhension.

Sa grandeur même me plongeait dans l’effroi !

J’imaginais entreprendre un voyage à travers l’univers et entrer en contact avec des êtres extraterrestres, mais cette idée me mettait mal à l’aise.

Elle engendrait en moi une nervosité extrême et me poussait à la colère.

Une sorte de résistance m’empêchait d’établir ce contact avec une partie de moi-même qui, du plus profond de mon être, aspirait à cette liberté de communication.

À cette époque, je participais à un groupe axé sur la Vie Éternelle, animé par une femme française (dont je tairai le nom ici, bien sûr).

Il était clair pour elle que discuter de l’univers et voyager d’une planète à l’autre était tout à fait naturel.

En revanche, pour moi, cela se transformait en supplice.

Les angoisses prenaient le dessus, et fréquemment, je me retrouvais à pleurer, voire à sangloter.

Finalement, récemment, j’ai enfin saisi que cette réaction était en réalité la résultante de la peur du vide.

Un concept souvent désigné en psychanalyse comme le « vide existentiel ».

Qu’est-ce que le vide existentiel exactement?

Le vide existentiel est une notion qui évoque une sensation profonde de vide au sein de l’existence d’un individu.

Le terme en lui-même décrit déjà cette expérience, où l’on ressent et perçoit un sentiment de vide qui peut sembler dépourvu de sens ou de direction.

Cette perception ne se limite pas à l’esprit, mais s’ancre également dans le corps, se manifestant physiquement.

Bien entendu, pour comprendre cette perception du vide, les pensées et le mental interviennent en interprétant cette expérience.

Ils jouent un rôle crucial dans la manière dont nous donnons du sens à ce que nous ressentons et percevons.

Quand ressent-on le vide existentiel ?

Le vide existentiel se manifeste dans différents moments de notre vie, que nous soyons seuls ou en compagnie d’autres personnes.

Cette sensation, qui n’est pas tout à fait une émotion, mais plutôt une sensation, émerge dans le corps. Elle est profondément désagréable, voire presque insupportable.

À ce stade, des pensées commencent à émerger, telles que « la vie n’a aucun sens », remettant en question la valeur de nos actions et les percevant comme dépourvues d’une importance totale.

D’autres pensées peuvent également émerger, comme « comment vais-je surmonter cela ? » ou « il n’y a pas de solutions ».

En effet, il devient difficile de discerner des solutions pour les problèmes que nous traversons.

Ce qui est remarquable, c’est que ce vide existentiel nous pousse à croire qu’il n’existe réellement pas de solutions, ou peut-être une unique solution qui nous semble totalement inadaptée.

Cette conviction s’installe profondément.

Le vide existentiel engendre un sentiment de solitude, de séparation totale.

Il nous isole des autres, de la nature, de nos relations et de nos amis.

Tout perd de son importance.

Mais ce qui est encore plus préoccupant, c’est que cette sensation nous fait perdre le lien avec nous-mêmes, avec notre essence, avec ce que nous sommes réellement.

À quoi se réfère ce vide existentiel ?

Si tu ne parviens pas à reconnaître ton propre vide existentiel, tu risques de sombrer dans des affections telles que le burn-out ou même des maladies physiques chroniques ou mentales.

Tu pourrais également te retrouver en proie à diverses dépendances telles que l’alcool, la drogue, la nourriture, voire les relations amoureuses, le sexe.

En effet, tu essaies souvent de combler ce vide existentiel en recherchant la présence de l’autre dans une relation, par exemple.

Véronique Khon en discute de manière approfondie dans son livre « Quel(s) amoureux êtes-vous? » , notamment lorsqu’elle évoque les altruistes, ces individus qui aiment sans limites et sans poser de limites.

Wilhelm Reich les catégorise dans la Structure Orale , tandis que Lise Bourbeau parle de masque de la dépendance ou de blessure de l’abandon dans « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ».

En effet, quand on ne comprend ni ne ressent les limites de son propre corps, il devient difficile de saisir que ce que vous offrez n’est pas de l’amour.

C’est au contraire une forme de vampirisme où tu te nourris de l’énergie de l’autre pour combler ce vide existentiel.

Cela s’applique de la même manière à la nourriture et à toute autre forme d’addiction.

D’où vient cette difficile sensation du vide existentiel ?

Peut-être as-tu commencé à deviner l’origine de cette difficile sensation liée au vide existentiel?

En effet, tu as raison !

Elle trouve ses racines dans notre enfance, dans les chocs psychologiques que nous avons vécus à cette période.

Bien sûr, pour comprendre le lien entre Chocs Psychologiques et le Vide Existentiel, il est important de commencer par comprendre ce qu’est l’égo.

Qu’est-ce que l’Ego ?

Avant de poursuivre, il est important de clarifier exactement ce que signifie « Ego ».

Je tiens à le faire particulièrement, car j’ai moi-même été l’une de ces personnes qui utilisaient l’expression « elle a beaucoup d’égo » en portant des jugements sur autrui ou sur moi-même lorsque cela m’était adressé.

L’Ego représente en réalité notre petit-enfant intérieur.

C’est cette part de nous qui a connu un manque d’amour et qui, même à l’âge adulte, demeure présente en nous.

Elle réside en nous, en souffrance, criant, pleurant et réclamant de l’amour et de l’attention.

Si cette partie de nous n’a pas été nourrie par la bienveillance de nos parents, alors il subsiste un vide. C’est le Vide Existentiel.

Notre égo réclame ce dont il a manqué tout au long de notre vie.

J’ai personnellement appris à aimer mon égo. J’ai appris à être bienveillante envers lui et, surtout, à le nourrir.

Cela implique une démarche de compréhension et de guérison intérieure.

L’amour et l’attention que nous portons à notre propre égo jouent un rôle essentiel dans ce processus.

Ils ont le pouvoir de combler les manques émotionnels que nous avons pu ressentir tout au long de notre parcours.

Lise Bourbeau décrit ainsi l’égo :

Au fil du temps, nous avons choisi de donner beaucoup de place à notre dimension mentale, nous avons utilisé son énergie pour créer l’égo croyant que cela nous serait utile, et avons ensuite laissé celui-ci prendre le dessus sur notre puissance. Il est très important de se rappeler que l’égo est fait d’énergie mentale. Notre dimension mentale est indispensable pour penser, raisonner, planifier, organiser, mémoriser, etc.

Je me permets de corriger légèrement ses propos en écrivant ceci :

Il est vrai que nous avons donné beaucoup d’énergie à cette partie mentale.

Mais souvenons-nous que le manque de nourriture en termes d’Amour et d’Attention ne favorise pas la croissance adulte de l’égo.

Ici, vous n’avez aucune fautes, si ce n’est que la famille et la vie ont été tes premiers enseignants.

Le premier choc psychologique absolu est la naissance.

Laisser la place au choix où tu étais chouchouté pendant 9 mois dans le ventre de ta maman n’est pas aussi simple que cela.

La preuve que je peux te donner est que j’ai travaillé avec la chromopuncture sur la Prénatale pour résoudre des problèmes physiques et psychologiques à mes clients. Mais qu’est-ce que la prénatal ?

Il s’agit, bien sûr,de la phase des 9 mois de gestation du bébé dans le ventre de la maman.

Ce traumatisme de la naissance restera inscrit, même au niveau atomique, dans votre corps.

Allons un peu plus loin maintenant.

Comme l’exprime Alexander Lowen :

« Une personne qui ne respire pas profondément réduit la vitalité de son corps.

Si cette personne ne bouge pas librement, elle diminue la vitalité de son corps.

Si elle ne perçoit pas pleinement, elle restreint la vitalité de son corps.

Et si son expression personnelle est entravée, elle limite la vitalité de son corps. »

Quel est le principal choc psychologique qui provoquera la difficile sensation du vide existentiel ?

Le choc psychologique qui formera la difficile sensation du vide existentiel est particulièrement la blessure de l’Abandon.

Où peux-tu retrouver l’abandon dans ta vie ?

  1. La naissance : je l’ai déjà dit auparavant, à la naissance tu quittes le lit bien chaud de ta maman.
  2. L’enfant retrouve l’abandon quand il crie ou pleure parce qu’il cherchait du réconfort, mais sa maman ne répond pas. Il répétera ce schéma et son cerveau enregistrera que cela ne sert à rien de crier. Mais c’est une situation anxiogène.
  3. L’abandon, tu peux le retrouver quand les parents oublient leurs enfants à l’école ou arrivent en retard pour les prendre de l’école.

Tu peux avoir des milliers d’exemples comme cela. Attention, je ne dis pas que chaque enfant réagit de la même façon à la même situation.

Dans son livre, Véronique Khon explique très bien les conséquences de l’abandon et la création de cette situation anxiogène pour l’enfant.

Je reprends ce passage du livre :

« Pour un tout petit, il est extrêmement anxiogène de se sentir seul dans l’univers entier : physiquement, il ne sent pas les limites de son corps, il sort de la matrice et, si le parent ne propose pas le contenant adéquat pour l’envelopper et lui faire prendre conscience de ses propres limites, il va se sentir projeté dans un vide immense insoutenable.« 

L’angoisse du vide existentiel.

Et c’est ici que naît l’angoisse du vide existentiel. Elle naît à partir de l’abandon et surtout par un manque de toucher, de caresses, d’enlacement, de prise dans les bras.

Quand le parent prend l’enfant dans ses bras, par cette action, le parent offre un contenant.

Il fait prendre conscience de son corps et donc de ses limites à l’enfant.

L’enfant demeure ainsi incarné dans son corps, dans la matière, et ne craint plus le vide. Il est encré.

Livre de Grigori Grabovoi.

Dans son livre sur l’éducation, Grigori Grabovoi indique ainsi ce que les parents doivent faire à l’enfant quand il a 14 jours de vie :

 « Pour le quatorzième jour, massez les pieds de l’enfant physiquement ou mentalement. »

Je parle de ce livre dans cet article intitulé « Les 3 livres qui ont changé ma vie”. Cliquez-ici.

Mais quelles sont les clés pour alléger cette difficile sensation du vide existentiel ?

De simples remèdes comme la méditation peuvent aider.

Elle t’aidera à alléger la sensation de vide.

Tu commenceras à te calmer et à entrer en contact avec ton silence intérieur. Mais attention, la méditation n’est pas pour tout le monde.

Il existe aussi la méditation active en activant l’énergie des chakras ou bien encore avec la marche.

Tous les arts que tu pratiques t’aideront à méditer.

Tu peux aussi retrouver la méditation simplement en observant un feu qui crépite ou bien l’eau d’une rivière qui coule.

Mais pour être honnête avec toi, il sera important d’aller visiter ta blessure et de commencer à la conscientiser.

Cela veut dire faire des séances chez un psy ou un thérapeute de confiance.

Faire du sport, méditer, se relaxer, c’est super et très nourrissant pour ton corps et ton âme. Mais ne tu résoudras pas le problème simplement avec cela.

Prendre conscience avec l’aide d’une personne qui t’accueille te permettra, dans un premier temps, de te relaxer.

Ensuite, tu commenceras à reconnaître ton mécanisme. Petit à petit, tu sauras comment ne pas te laisser emporter par ce mécanisme, jusqu’à ce que tu le laisses complètement aller.

Donc mon conseil, parles-en à quelqu’un de bienveillant, qui ne te juge pas et qui t’accueille.

L’accueil est super important, car cela te donnera le sentiment d’être contenu (comme dans les bras d’un parent) que tu n’as peut-être pas eu pendant l’enfance.

Tu te souviens, pas de contenant, pas de limites, c’est ce qui crée la peur du vide.

Tu veux me contacter? Cliquez-ici.

En conclusion :

 La découverte des scientifiques en physique quantique est que le vide existentiel n’existe pas.

Voilà une bonne nouvelle !

Maintenant, tu es en mesure de répondre à la question de pourquoi tu ressens ce vide après avoir lu cet article.

C’est en réalité une construction de notre cerveau qui provient du choc psychologique de la blessure d’abandon.

Donc, pour vous expliquer de façon simple comment ces scientifiques expliquent l’absence de vide existentiel, voici une petite histoire avec des magiciens (qui sont en réalité des particules) :

« Tu sais, parfois, quand on regarde autour de nous, on voit plein de choses comme les arbres, les jouets et les gens. Mais il y a aussi des endroits où il semble n’y avoir rien du tout, comme dans l’air entre toi et moi. Eh bien, même quand il semble que rien ne soit là, quelque chose de très, très petit se passe en réalité.

Imagine que l’air est comme une couverture invisible. Dans cette couverture, il y a de toutes petites choses, encore plus petites que les grains de sable. Ces petites choses sont comme des paires de magiciens, l’un est un magicien normal et l’autre est un magicien anti-normal. Quand ils se rencontrent, ils font des tours de magie et disparaissent presque immédiatement.

Ces tours de magie se produisent si vite que nous ne pouvons pas les voir, mais les scientifiques très intelligents ont découvert qu’ils existent. Ils appellent cela des ‘fluctuations quantiques’. Alors, même quand nous pensons qu’il n’y a rien, il y a en réalité ces petits magiciens qui apparaissent et disparaissent très rapidement. Ces magiciens créent des ondes. « 

Mais qu’est-ce qu’une onde ?

« Tu sais, une onde, c’est un peu comme quand tu jettes un caillou dans l’eau et que ça fait des cercles qui se propagent tout autour. Ces cercles sont comme des vagues magiques qui voyagent sur l’eau.

Imagine que tu secoues doucement un drap tendu devant toi. Tu verras que le drap bouge de haut en bas, comme s’il disait bonjour. Eh bien, c’est un peu comme ça quand il s’agit d’ondes. Les ondes sont comme des mouvements spéciaux qui se déplacent dans l’air, dans l’eau ou même dans plein d’autres choses.

Par exemple, quand tu parles, ta voix crée des ondes dans l’air qui voyagent jusqu’aux oreilles de tes amis pour qu’ils puissent t’entendre. C’est comme si ta voix envoyait des petits câlins à travers l’air !

Imagine qu’une onde, c’est comme quand tu jettes un bisou à ton ami et il le passe à un autre ami, et ça continue. Les ondes sont un peu comme ces bisous invisibles qui se déplacent partout. Elles peuvent traverser des choses comme l’air et l’eau, des matériaux solides, tout comme quand tu passes ton ballon à travers une porte ou une fenêtre. »

Voilà donc la preuve, du point de vue scientifique, que le vide existentiel n’est pas réel.

Si tu as aimé cet article, partage-le et laisse un commentaire. Ressens-tu ce vide existentiel ?

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager. :)

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En t’inscrivant, tu pourras recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Tu peux te désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mark Brimblecombe
5 mois il y a

I found this article to be very helpful to better understand the connection between our trauma that derives from childhood experiences of neglect/aloneness and feelings of emptiness… the notion or belief in an ‘existential void’ in us, causing isolation “from others, from nature, from our relationships and from our friends.” Thank you for raising an awareness of this, and for noting remedies. I’m reminded of the saying, “the greatest thing is to love and be loved.” That is like a magical wave frequency, eh?

CréActiv'Epanouies
5 mois il y a

Merci pour cet article très détaillé! Je ne connaissais pas forcément « ce vide existentiel »… donc merci pour cet éclaircissement.

Marine
5 mois il y a

J’ai connu ce vide existentiel, qui plonge dans la dépression et donne des vertiges… Personnellement la créativité m’a énormément aidé en me permettant de créer quelque chose là où il n’y avait rien, et pouvoir ainsi « combler » le vide… ????

MANGIN
MANGIN
5 mois il y a

Je comprends beaucoup mieux la petite fille que l’on a accueillie en tant que famille d’accueil. Celle-ci ayant toujours peur de l’abandon, elle a toujours envie de causer (et à une vitesse !) pour combler le vide

Delphine Debord
5 mois il y a

Ton article me parle beaucoup car j’ai justement une prospect qui n’a pas réussi à dépasser la solitude de la disparition de son mari.
Je lui ai parlé de cohérence cardiaque (pas encore essayé), de sport (elle va reprendre la dance) mais elle reste dans cette mélancolie disant que tout est dur, qu’il faut se battre pour tout.

Je vais étudier ton article pour l’aider en regardant sa problématique sous un angle différent. Car il y a un écho de l’enfance qui se joue là, je le sais. Mais elle doit aussi accepter d’investir un peu pour un véritable accompagnement, c’est aussi là le problème.
Elle procrastine en tout et ne cesse pourtant de crier qu’elle n’en peut plus.
Merci pour ton article trés interessant.

Delphine Debord
5 mois il y a

Mince, je crois que mon commentaire ne s’est pas inscrit. Il était assez long donc je ne réitère pas mais je tiens à te remercier pour cet article qui m’aide à aborder une prospect en difficulté sous un autre angle.

Emilie
5 mois il y a

J’adore les illustrations de ton blog, elles sont absolument incroyables et donne envie de rester.

Michèle
Michèle
5 mois il y a

Bravo pour ton article partagé ❤️????

Marie de karma-sante.com
5 mois il y a

C’est terrible le vide existentiel ! Je pense que le vide existentiel peut être les prémices d’une dépression et/ou d’un burn out. Merci pour la découverte de Véronique Kohn.

Patricia
5 mois il y a

Merci c est un article très intéressant. J avoue que je ne connaissais pas le vide existentiel. J en apprends tous les jours

Caroline & Mathieu
5 mois il y a

Merci Béatrice pour ton article qui m’a éclairé sur le concept de « vide existentiel ». J’ai trouvé intéressant la façon dont tu le relies à des idées plus larges comme l’ego et les traumatismes de l’enfance. Ça donne vraiment à réfléchir.

Beatrice Petitdemange

Beatrice Petitdemange

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En t'inscrivant, tu pourras recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Tu peux te désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.

À propos de moi

Je suis Française.

J’ai vécu 36 ans en Italie et il y a 3 ans j’ai tout quitté pour aller ……

Publications récentes

Rejoignez-nous

Retour en haut

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

Inscris-toi à ma Newsletter

Pour recevoir les 3 clés essentielles qui renforcent ta résilience

En vous inscrivant, vous pourrez recevoir, de temps en temps, des informations ou astuces par email. Vous pouvez vous désabonner à tout moment grâce au lien de désinscription situé en bas de chaque email.